Vous êtes ici

acropora.jpg

Acropora

Acropora sp.

Cnidaires

L'embranchement des cnidaires existe depuis plus de 600 millions d'années. Il regroupe les coraux, les anémones de mer et les méduses. Ce sont des animaux urticants, marins et carnivores pour la plupart. Certains comme les coraux vivent en association avec des algues.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Statut de conservation

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est un inventaire mondial de l’état de conservation des espèces végétales et animales. Cet inventaire définit notamment les catégories suivantes : 

uicn-legende.png

CITES est l’acronyme en anglais de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Les Acroporas sont des coraux durs (car ils sécrètent un squelette) dont la forme peut être de type branchue, buissonnante ou tabulaire. Ils vivent dans toutes les eaux limpides et peu profondes (0 à 50m) de la région intertropicale.

On les dits hermatypiques car ils vivent en symbiose avec des algues unicellulaires de type dynoflagellées (zooxantelles).

Cette cohabitation donne à ces espèces un avantage décisif sur d'autres formes de vie pour coloniser  des zone marines pauvres en nutriments (zones dites oligotrophes). En effet, sous l'action de la photosynthèse activée par le fort ensoleillement des couches superficielles du récif, les algues contenues dans les tissus des Acroporas créent les conditions nécessaires à la précipitation du carbonate de calcium et du strontium (aragonite) façonnant le squelette de ces derniers. De plus, ce processus biologique diurne fabrique des sous produits tels que des sucres complétant la nutrition de la colonie de polypes. La nuit, ces même polypes se déploient, permettant la prédation du zooplancton.

Certains Acroporas se développent en forme d'arborescences digitées permettant une croissance en milieux puissamment brassés comme le sont par exemple les crêtes et les fronts récifaux soumis à la houle. Les formes tabulaires se rencontrent généralement dans des zones verticales comme les pentes externes et sur les zones sableuses parsemées de petites patates de corail.

La sécrétion d'un squelette par des colonies de minuscules polypes contribue à l’édification de structures formidablement imposantes à l'image de la grande barrières de corail australienne visible depuis l'espace.

Leur reproduction peut être sexuée ou bien réalisée comme à l'Aquarium par clonage (boutures).

Autres espèces de coraux durs :

 

En lien

Corail chou-fleur

Pocillopora damicornis
pocillopora_damicornis.jpg

Corail coupe

Turbinaria peltata
07_turbinaria_peltata.jpg

Corail coupe

Turbinaria reniformis
tubinaria_reniformis.jpg

Corail cerveau

Favias sp.
favia_sp.jpg

Acropora granulosa

Acropora sp.
a1-acropora_granulosa.jpg

Corail nid d'oiseau

Seriatopora caliendrum
seriatopora_caliendrum.jpg

Corail gazonnant

Galaxea fascicularis
galaxea_2.jpg
Haut de page