kryptolebias_marmoratus-2.jpg

Killi des mangroves

Kryptolebias marmoratus
Groupe
Reproduction
LC

Statut de conservation : 

Préoccupation mineure

Poissons

La classe des poissons osseux à nageoires rayonnées (ou actinoptérygiens) est le groupe le plus diversifié des vertébrés et regroupe presque tous les poissons (sauf les dipneustes, les raies, les requins...). Ils possèdent des nageoires osseuses actionnées par des muscles, et vivent en eau de mer et en eau douce.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Reproduction ovipare

Se dit d'une espèce dont la reproduction s'effectue par des œufs dont l'éclosion se déroule à l'extérieur des voies génitale de la femelle. C'est le cas, par exemples, des poissons osseux, mais aussi des crocodiliens ou encore des oiseaux.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Statut de conservation

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est un inventaire mondial de l’état de conservation des espèces végétales et animales. Cet inventaire définit notamment les catégories suivantes : 

uicn-legende.png

CITES est l’acronyme en anglais de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Taille adulte : 
7 cm

Le killi des mangroves : Une extraordinaire adaptation.

Ce petit poisson dont l’habitat essentiel est l’eau saumâtre des mangroves, est rencontré en Floride, dans les Caraïbes, en Amérique centrale et en Amérique du sud.
Il peuple  les marais peu profonds et les fossés chargés de matière organique en décomposition, biotopes que peu d’animaux aquatiques supportent. Il peut même tolérer des pollutions assez élevées. Il n’est pas rare de le croiser dans des trous d’eau croupie.
En cas de période de sècheresse, il survit en investissant des galeries creusées par le crabe des terriers (Cardisoma guanhumi). Il peut tout aussi bien trouver un milieu suffisamment humide sous un tas de feuilles, un tronc d’arbre …
Ce poisson ayant la particularité de pouvoir respirer par la peau, il  peut survivre durant plusieurs heures voir plusieurs semaines si les conditions lui sont défavorables.
En plus de son incroyable résistance, il est capable d’évoluer dans des milieux aquatiques aux conditions physico-chimiques extrêmes (températures diverses,7°C à 38°C, eau douce ou eau de mer).

C’est aussi le seul vertébré connu à avoir une reproduction dite autogame et hermaphrodite. Il  peut s’autoféconder et créer des clones de lui-même car dans la nature les rencontres entre mâles et femelles sont rares.
En effet, les mâles ne représentent en moyenne que 5% de la population. Leur nombre dépendrait de la température du  milieu lors de la fécondation. Le sexratio étant en leur faveur sous la barre des 20°C.
D’autre part, on constate que certaines femelles âgées deviennent des mâles secondaires qui ne sont plus capables de se reproduire.

Dans le monde: 
map_kryptolebias_marmoratus.png
Côtes du Golfe du Mexique et de la mer des Caraïbes