Perche du Nil

Perche du Nil

Lates niloticus
Groupe
Habitat
Respiration
Reproduction
LC

Statut de conservation : 

Préoccupation mineure

Poissons

La classe des poissons osseux à nageoires rayonnées (ou actinoptérygiens) est le groupe le plus diversifié des vertébrés et regroupe presque tous les poissons (sauf les dipneustes, les raies, les requins...). Ils possèdent des nageoires osseuses actionnées par des muscles, et vivent en eau de mer et en eau douce.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Nutrition : carnivore / piscivore

Se dit d'un animal qui se nourrit d'aliments d'origine animale (viande, poissons...).

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Respiration branchiale

La respiration se fait à l'aide de branchies. Les échanges de gaz respiratoires se font directement entre l'eau et le sang. C'est une respiration aquatique.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Reproduction ovipare

Se dit d'une espèce dont la reproduction s'effectue par des œufs dont l'éclosion se déroule à l'extérieur des voies génitale de la femelle. C'est le cas, par exemples, des poissons osseux, mais aussi des crocodiliens ou encore des oiseaux.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Statut de conservation

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est un inventaire mondial de l’état de conservation des espèces végétales et animales. Cet inventaire définit notamment les catégories suivantes : 

uicn-legende.png

CITES est l’acronyme en anglais de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Taille maximum : 
200 cm

Dans les années 50, la perche du Nil a été introduite dans les eaux du lac Victoria. Ce poisson piscivore, pouvant atteindre 200 kg, représentait un bon apport en protéines pour les riverains du lac.

Ce lac d'Afrique de l'est de 70000 km² présentait la particularité d'abriter plus de 400 espèces endémiques dont plus de 300 espèces d'haplochrominiens. Ces haplochrominiens dérivent d'un ancêtre unique : la spéciation rapide dans ce groupe est liée à l'utilisation des nombreuses possibilités trophiques du milieu. Certains broutent des algues, d'autres mangent du plancton, des mollusques, des larves d'insectes ou de poissons.

La perche s'est multipliée au détriment des espèces locales. On estime qu'il a entrainé la disparition de 200 espèces d'haplochrominiens.

Vers 1985, la perche du Nil s'est trouvée au centre d'une polémique. On la tenait pour seule responsable de la chute de la biodiversité des cichlidés et d'un appauvrissement général de la faune du Victoria.

Depuis, d'autres observations ont été faites et on pense que si l'introduction de la perche du Nil a eu de telles conséquences c'est parce que le lac Victoria était un lac fragilisé :

  • par la suppression, vers 1930, des crocodiles dont la présente aurait pu limiter la population de perche
  • par son eutrophisation (augmentation importante de la production végétale et appauvrissement en oxygène des fonds
  • par l'extension rapide de la jacinthe d'eau qui envahit les rives
  • par la déforestation du bassin qui accroît le ruissellement et l'apport de sédiments dans le lac
  • par l'utilisation croissante d'engrais et de pesticides
  • par l'augmentation de la population qui vit sur les rives du lac
  • par les nouvelles techniques de pêche au chalut raclant les fonds

A lire aussi :

Les Haplochrominiens du lac Victoria : conservation et pédagogie en aquarium, Michel HIGNETTE.

 

Dans le monde: 
map_lates_niloticus.png
Afrique tropicale.