Poisson-clown dans son anémone

Poisson-clown

Amphiprion frenatus
Groupe
Nutrition
Respiration
Reproduction
NE

Statut de conservation : 

non évalué

Poissons

La classe des poissons osseux à nageoires rayonnées (ou actinoptérygiens) est le groupe le plus diversifié des vertébrés et regroupe presque tous les poissons (sauf les dipneustes, les raies, les requins...). Ils possèdent des nageoires osseuses actionnées par des muscles, et vivent en eau de mer et en eau douce.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Nutrition : omnivore

Se dit d'un animal qui se nourrit d'aliments variés, d'origine animale ou végétale.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Respiration branchiale

La respiration se fait à l'aide de branchies. Les échanges de gaz respiratoires se font directement entre l'eau et le sang. C'est une respiration aquatique.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Reproduction ovipare

Se dit d'une espèce dont la reproduction s'effectue par des œufs dont l'éclosion se déroule à l'extérieur des voies génitale de la femelle. C'est le cas, par exemples, des poissons osseux, mais aussi des crocodiliens ou encore des oiseaux.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Statut de conservation

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est un inventaire mondial de l’état de conservation des espèces végétales et animales. Cet inventaire définit notamment les catégories suivantes : 

uicn-legende.png

CITES est l’acronyme en anglais de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Taille maximum : 
14 cm

Au contact de certaines anémones de mer tropicales, on observe fréquemment des poissons clowns qui y vivent en groupe ou en couple selon les espèces.
Ce comportement peut surprendre car les tentacules des anémones de mer portent des cellules urticantes qui peuvent piquer, paralyser et tuer des poissons de même taille qui seront ensuite ingérés par l'anémone.
Les poissons clowns, au contraire, semblent immunisés contres ces piqûres ; ils viennent même se protéger de leur prédateurs dans l'anémone et pondent d'ailleurs leurs oeufs à proximité.
Le mucus de l'anémone renferme une "substance retard" qui inhibe la mise en action des cellules urticantes lors des contacts des tentacules entre eux.
Les poissons clowns s'immunisent en se frottant, d'abord très brièvement, à l'anémone pour s'enduire progressivement de cette substance qui les protégera par la suite.
L'association du poisson clown et de l'anémone est une symbiose car elle est à bénéfice réciproque. Chaque poisson clown a une anémone attitrée à laquelle il rapporte, en aquarium, de la nourriture. En mer, le poisson clown défend son anémone contre les attaques des poissons papillons qui peuvent brouter ses tentacules.
Les poissons clowns sont hermaphrodites protandre. Dans un groupe de poissons clowns, le plus gros est une femelle, les autres sont des mâles. A la mort de celle-ci, le mâle le plus grand se transforme en femelle.

Dans le monde
Localisation géographique du poisson-clown - Amphiprion frenatus
Indo-Pacifique