Vous êtes ici

Raie de Léopolde

Raie du Xingu

Potamotrygon leopoldi
Groupe
Habitat
Respiration
Reproduction
DD

Statut de conservation : 

données insuffisantes

Raies

Le super-ordre des raies forme, avec les requins et les chimères la classe des poissons cartilagineux. Les raies ont un corps plat, des nageoires, et des fentes branchiales sur la face inférieure. La plupart vivent près du fond, en eau douce ou en mer.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Nutrition : carnivore / piscivore

Se dit d'un animal qui se nourrit d'aliments d'origine animale (viande, poissons...).

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Respiration branchiale

La respiration se fait à l'aide de branchies. Les échanges de gaz respiratoires se font directement entre l'eau et le sang. C'est une respiration aquatique.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Reproduction vivipare

Se dit d'une espèce dont le développement de l'embryon, issu de la reproduction, s'effectue directement dans l'utérus, organe interne de la femelle. Tous les mammifères sont vivipares sauf l'ornithorynque et les échidnés. Quelques poissons cartilagineux sont également vivipares.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Statut de conservation

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est un inventaire mondial de l’état de conservation des espèces végétales et animales. Cet inventaire définit notamment les catégories suivantes : 

uicn-legende.png

CITES est l’acronyme en anglais de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Taille adulte : 
40 cm

Cette raie, de la famille des Potamotrygonidae, appartient à la classe des Chondrichtyens, « poissons » cartilagineux dans laquelle on retrouve les requins, les raies et les chimères. L'ensemble des espèces de cette famille vit en eau douce (Potamos en grec).
Cette raie possèdent 1 aiguillon venimeux le long de la queue utilisé principalement comme moyen de défense. Cet aiguillon est remplacé régulièrement, l'(ancien tombe alors. Parfois, 2 ou 3 aiguillons peuvent être présents en même temps. Cet équipement classe cette espèce parmi les animaux dangereux.

La reproduction est de type ovipare avec un nombre d’œufs produit de l’ordre de 4 à 12. La fécondation est interne. Les œufs se développent dans le corps de la femelle. A la naissance, les jeunes sont des répliques miniatures des adultes et sont autonomes.

La raie du Xingu (ou raie de Léopolde) est endémique du bassin de la rivière Xingu (Brésil). Sa livrée est caractéristique de l'espèce avec des points blanc sur un fond brun foncé. L’Aquarium a obtenu de très bons résultats de reproduction avec de nombreuses naissances (plus de 25 à ce jour). Son maintien en aquarium reste cependant difficile, notamment en ce qui concerne l'adaptation du régime alimentaire pour une bonne croissance.

En lien

Raie réticulée d'eau douce

Potamotrygon falkneri
Raie vermiculée

Raie d'eau douce perlée

Potamotrygon jabuti
019_potamotrygon_jabuti.jpg

Raie ocellée d'eau douce

Potamotrygon motoro
018_potamotrygon_motoro.jpg
Dans le monde: 
map_potamotrygon_leopoldi.png
Brésil : bassin de la rivière Xingu
Haut de page