Silure électrique

Silure électrique

Malapterurus electricus
Groupe
Habitat
Respiration
Reproduction
LC

Statut de conservation : 

Préoccupation mineure

Poissons

La classe des poissons osseux à nageoires rayonnées (ou actinoptérygiens) est le groupe le plus diversifié des vertébrés et regroupe presque tous les poissons (sauf les dipneustes, les raies, les requins...). Ils possèdent des nageoires osseuses actionnées par des muscles, et vivent en eau de mer et en eau douce.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Nutrition : carnivore / piscivore

Se dit d'un animal qui se nourrit d'aliments d'origine animale (viande, poissons...).

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Respiration branchiale

La respiration se fait à l'aide de branchies. Les échanges de gaz respiratoires se font directement entre l'eau et le sang. C'est une respiration aquatique.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Reproduction vivipare

Se dit d'une espèce dont le développement de l'embryon, issu de la reproduction, s'effectue directement dans l'utérus, organe interne de la femelle. Tous les mammifères sont vivipares sauf l'ornithorynque et les échidnés. Quelques poissons cartilagineux sont également vivipares.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Statut de conservation

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est un inventaire mondial de l’état de conservation des espèces végétales et animales. Cet inventaire définit notamment les catégories suivantes : 

uicn-legende.png

CITES est l’acronyme en anglais de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Taille maximum : 
120 cm

Quelques 300 espèces de poissons sont capables de produire de l'électricité pour s'orienter dans l'espace, localiser des proies et communiquer. Ces espèces constituent un exemple d'évolution convergente : une même solution a été trouvée pour vivre dans des eaux troubles ou sombres dans lesquelles la vision est peu utile.

Actif la nuit, le silure électrique utilise les décharges électriques pour étourdir ses proies ou pour se défendre.

Les décharges sont produites par des batteries d'électroplaques qui sont des fibres musculaires modifiées. La décharge peut atteindre 350 V mais n'est pas connue pour être mortelle pour l'homme.

A lire aussi :

Les poissons électriques d'eau douce

Dans le monde
map_malapterurus_electricus.png
Afrique