Alligator du Mississippi

Alligator du Mississippi

Alligator mississippiensis
Habitat
Respiration
Reproduction
LC

Statut de conservation : 

Préoccupation mineure

CITES : Annexe II

Crocodiliens

L'ordre des crocodiliens, apparu il y a 170 millions d'années, regroupe les crocodiles, alligators et gavials. Ce sont des animaux robustes en forme de lézard, qui pondent des œufs et sont carnivores.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Nutrition : carnivore / piscivore

Se dit d'un animal qui se nourrit d'aliments d'origine animale (viande, poissons...).

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Respiration pulmonaire

La respiration se fait à l'aide de poumons. Les échanges de gaz respiratoires se font directement entre l'air et le sang. C'est une respiration aérienne.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Reproduction ovipare

Se dit d'une espèce dont la reproduction s'effectue par des œufs dont l'éclosion se déroule à l'extérieur des voies génitale de la femelle. C'est le cas, par exemples, des poissons osseux, mais aussi des crocodiliens ou encore des oiseaux.

+ Toutes les espèces de cette catégorie

Statut de conservation

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est un inventaire mondial de l’état de conservation des espèces végétales et animales. Cet inventaire définit notamment les catégories suivantes : 

uicn-legende.png

CITES est l’acronyme en anglais de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Taille maximum : 
500 cm

Les Alligatoridés sont l’une des trois familles constituant le taxon des crocodiliens. Ces reptiles sont apparus il y a environ 320 millions d’années. Ils sont issus des amphibiens. Les oiseaux, apparus entre 120 et 180 millions d’années, ont un ancêtre commun. Il y a plus de similarité entre un pigeon et un crocodiliens qu'une tortue avec un crocodile. Le groupe des Eusuchiens (groupe actuel) a évolué depuis 120 millions d’années pour former 3 familles distinctes il y a 60 millions d’années : les Crocodylidae, les Alligatoridae et les Gavialidae.

L'une des explications de la persistance de ce groupe vient du mode de reproduction. Plus particulièrement à la différence des amphibiens, les œufs sont pourvus d'une coquille résistante permettant d’éviter la dessiccation. En second lieu, les œufs renferment suffisamment de réserves nutritives pour subvenir au développement de l’embryon. Troisièmement, les œufs sont fécondés intra « utéro » évitant au mâle d’être exactement présent au moment de l’ovulation.

Les Alligatoridés regroupent les alligators et les caïmans. Ils se différencient des autres familles par des traits morphologiques particuliers, la tête par exemple est plus large et en forme de « pelle ». Compte tenu de la largeur de cette mâchoire, la quatrième dent s’inscrit dans une loge à la fermeture cachant ainsi sa pointe.  La gueule est une machine à saisir les proies. Les animaux peuvent jouer avec la puissance de leur muscle car ils sont tout aussi capables de tenir et broyer une grande proie, que de porter délicatement leurs œufs ou les jeunes lors de déplacements.

En ce qui concerne la reproduction, les alligators construisent des nids en utilisant des branchages et autres végétaux. Il faudra attendre 3 semaines entre l’accouplement et la ponte. C’est dans le nid, en fonction de l’emplacement et donc de la température d’incubation, que le déterminisme du sexe se fait.

Le groupe d’Alligators présent à l’Aquarium tropical est constitué de 4 sœurs. Les liens sociaux développés sont importants et se traduisent parfois par des vocalises entre la femelle dominante et ses sœurs.

Dans le monde: 
map_alligator_mississippiensis.png
Amérique du nord : sud-est des Etats-Unis