Vous êtes ici

Les collections vivantes

Du mardi au vendredi de 10h à 17h, samedi et dimanche de 10h à 19h

84 aquariums de 50 à 16 000 litres vous proposent un véritable voyage dans les eaux tropicales océaniques et continentales !

aquarium-fin-travaux-poissons.jpg

 

Bienvenue !

Dans une ambiance incomparable, venez "plonger sur les récifs coralliens", "descendre" les rivières d'Amazonie et d'Asie, "observer" les profondeurs des grands lacs africains et des grottes d'Amérique centrale, ou encore "parcourir" la mangrove.

Piranhas, hippocampes, raies, alligators albinos, poissons électriques, poissons clowns, poissons chirurgiens, sont quelques unes de nos stars bien connues des visiteurs. Mais elles ne sont pas les seules !

Depuis 1931, l'Aquarium tropical présente plus de 750 espèces différentes de poissons d'eau douce et d'eau de mer, de coraux, d'organismes marins, de tortues et crocodiliens, présentées dans des bacs et des vivariums qui recréent autant de milieux différents.

À travers ces véritables tableaux vivants, enrichis et contrôlés quotidiennement avec soin par l'équipe des aquariologistes, vous pourrez vous émerveiller devant l'incroyable beauté et biodiversité de la nature, admirer une foule d'animaux aquatiques étonnants, observer leurs relations et leur comportement, comprendre le fonctionnement de ces milieux et réaliser l'impérieuse nécessité de les préserver.

 

De nouveaux écosystèmes et de nouvelles espèces

Nouveaux bacs et nouveaux décors, fosse aux alligators rénovée, mur interactif pour s’immerger au milieu des cétacés, espace d’exposition temporaire agrandi... La période de travaux de juin 2020 à juin 2021 a permis à l’Aquarium de se moderniser pour renforcer ses missions de sensibilisation du public et de conservation des espèces.

Les nouveaux bacs de la section grande marine

vue_aquarium_projection_2021

Vue de l'Aquarium tropical : projection pour 2021 © Palais de la Porte Dorée

Consacrée aux écosystèmes marins tropicaux, la Grande Marine a, pour la première fois, fait l’objet d’une rénovation de grande ampleur. Cette rénovation a été l’occasion de moderniser la partie technique de la section en reprenant l’étanchéité et en simplifiant le réseau d’approvisionnement en eau de mer recyclée des bacs.

L’eau de mer est produite sur place, l’Aquarium tropical étant d’ailleurs le premier producteur d’eau de mer de Paris !

D’autre part, un éclairage LED, plus économe et permettant de répondre plus efficacement aux exigences des animaux et plus particulièrement des coraux, a été installé. L’Aquarium tropical a fait le choix de refaire à l’identique les anciens bassins de manière à conserver l’ambiance générale, propre à ce lieu patrimonial de 90 ans.

La reconstitution des décors de coralliens

Après la réception des nouveaux aquariums, il faut attendre quatre semaines de maturation de l’eau pour que les écosystèmes soient prêts à accueillir les animaux. Une attention particulière a été portée à la mise en place des coraux qui constituent un élément important des écosystèmes présentés.

Depuis plusieurs années, l’Aquarium poursuit un projet de recherche sur les coraux en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle. De nombreux coraux ont pu se multiplier grâce au savoir-faire des aquariologistes. Cette opération a permis d’assurer la reproduction d’un certain nombre d’espèces menacées dans le milieu naturel. Les boutures de plus de 1500 pieds de 37 espèces différentes de coraux se développeront et formeront les nouveaux décors des aquariums. Mais il faudra toutefois attendre plusieurs années pour que les coraux arrivent à maturité et retrouvent leur splendeur.

aquarium_enfant_coraux.jpg

Photo : Anne Volery.

Repenser le plan des collections vivantes

Pour s’assurer du bien-être des pensionnaires de l’Aquarium pendant cette période de travaux, un grand nombre d’entre eux ont dû partir dans le réseau des aquariums français. La rénovation a été l’occasion de rechercher de nouveaux spécimens pour constituer de nouveaux écosystèmes : lacs africains, rivières asiatiques, mangroves ou récifs de Nouvelle Calédonie. Les aquariologistes ont opté pour des espèces dont la taille est compatible avec les volumes des aquariums et ont privilégié des poissons et invertébrés dont la reproduction est maîtrisée, ce qui est largement le cas pour les espèces d’eau douce. Pour les espèces marines, l’Aquarium tropical a bénéficié de l’effort réalisé par d’autres aquariums français qui, au sein de l’Union des Conservateurs d’Aquarium, travaillent sur la maîtrise de la reproduction de nouvelles espèces.

LE SAVIEZ VOUS ?

Le bien-être des animaux est essentiel pour l’Aquarium et la mise en eau des nouveaux bacs a été un travail de longue haleine. Rincés à l’eau douce pour éliminer les particules nocives restant dans le béton, les bacs ont été ensuite rincés à l’eau de mer, puis enfin remplis. L’eau est fabriquée au Palais : un mélange d’eau osmosée, très pure, et de sels minéraux reconstituant la composition du milieu d’origine. Il faut ensuite que l’eau mûrisse. Le procédé dure un mois. C’est le temps nécessaire pour que les bactéries soient assez nombreuses pour éliminer les excréments des futurs poissons.

Le retour des alligators albinos dans une fosse spectaculaire

Alligators albinos Laury et Dundy

Les deux alligators albinos femelles de l'Aquarium. Photo : Déodat Manchon

L’Aquarium accueille, depuis février 2014, des spécimens extrêmement rares : deux alligators albinos, Laury et Dundy. La rareté de ces animaux relève des lois de la génétique puisqu’il faut que chacun des deux parents soit porteur des gènes responsables de l’albinisme. Les albinos existent dans tout le règne animal. Ils sont caractérisés par une peau très pâle (absence de mélanine dans les mélanocytes), une dépigmentation des cheveux ou des phanères et des iris bleus à gris au reflet tirant sur le rouge.

Les alligators albinos du Palais, après un séjour à Biotropica pendant les travaux, sont revenus et jouissent aujourd’hui d’une fosse spectaculaire entourée d'une paroi transparente et directement accessible par tous. La fosse bénéfice également d'un éclairage spécifique qui apporte aux végétaux la qualité et la quantité de lumière nécessaire à leur bonne croissance, et permet, par un dispositif qui reproduit le cycle journalier, de recréer le rythme biologique des animaux dans leur milieu naturel.

LE SAVIEZ VOUS ?

L’Aquarium tropical de la Porte Dorée c’est aussi l’histoire d’une des plus belles fosses aux crocodiles d’Europe. Cette fosse est aménagée en 1934 et accueille ses premiers crocodiles avec un décor jusque-là jamais réalisé dans un parc animalier. En 1948, Théodore Monod, scientifique, naturaliste et explorateur pour le Muséum national d’Histoire naturelle envoie de Dakar un nouveau groupe de crocodiles du Nil (Crocodylus niloticus), créant à jamais dans l’imaginaire des visiteurs la légende de « la fosse aux crocos ». Les crocodiles arrivés en 1948 déjà adultes ont vécu, pour le dernier, jusqu’en 2008. Pendant 60 ans, c’est donc plusieurs générations de visiteurs qui sont venus voir et revoir, avec une très grande fidélité, ces pensionnaires emblématiques de l’Aquarium tropical.

 

 

Informations pratiques

  • Du mardi au vendredi de 10h à 17h30.
  • Samedi et dimanche de 10h à 19h.
  • Fermé le lundi.

Tarifs :

  • Plein tarif : 8 €
  • Tarif réduit : 5 €

Réservation en ligne obligatoire.

Réservez votre billet

Dernière entrée une heure avant la fermeture.

Gratuit pour les moins de 26 ans.


Protocole sanitaire :

  • Pass sanitaire valide à partir du 21 juillet pour les visiteurs de 18 ans et plus (obligatoire pour les plus de 12 ans à partir du 30 septembre 2021).
  • Port du masque obligatoire à partir de 12 ans.
  • Limitation du nombre de visiteurs.
  • Respect des gestes barrières.

Palais de la Porte Dorée
293 avenue Daumesnil
75012 Paris

Tout l'agenda

Par date

L
M
M
J
V
S
D
Haut de page