Vous êtes ici

3 questions à Charles-Edouard Fusari

Directeur de l'Aquarium tropical

Le nouveau directeur de l'Aquarium revient sur les princiaux changements occasionnés par les travaux de rénovation de juin 2020 à juin 2021.

Pourquoi réaliser des travaux à l’Aquarium ?

fusari-charles-photo.jpg

L’Établissement a commandé en 2018 une étude thermique et climatique. Celle-ci a mis en évidence des améliorations possibles de l’hygrométrie (taux d’humidité dans l’air) qui doit être stable pour le bien-être
des animaux, le confort des visiteurs et des aquariologistes. Ces travaux consistent à remplacer les centrales de traitement de l’air (CTA) existantes et à en installer de nouvelles dans les espaces qui en sont dépourvus. Ces travaux ont été aussi l’occasion de renouveler certains bacs de présentations en fin de vie devenus mal adaptés à la préservation des espèces aquatiques.

Qu’est ce qui change pour les visiteurs ?

L’Établissement a souhaité profiter des travaux de renouvellement de l’air pour changer le faux plafond de l’Aquarium et poser un revêtement au sol qui absorbe davantage les nuisances sonores. Les visiteurs pourront profiter de conditions de visite beaucoup plus confortables et les personnes à mobilité réduite pourront accéder à la totalité des espaces. Ce fut aussi l’occasion de revoir le plan de collection et l’axe de présentation de l’Aquarium. Les populations des bacs ont été repensées afin que les visiteurs puissent apprécier des écosystèmes fidèlement reconstitués et apprendre sur ces habitats, leurs espèces et les enjeux environnementaux auxquels ils sont soumis.

Est-ce qu’il y a des nouveautés ?

Oui, la cloison qui entoure la fosse aux crocodiles a disparu et le garde-corps en fer a été remplacé par une paroi de verre pour que les plus petits comme les plus grands puissent mieux apercevoir les animaux. Les visiteurs auront aussi la possibilité de s’immerger et d’interagir avec des baleines à bosse grâce à un mûr numérique développé en partenariat avec une agence de production canadienne et des spécialistes des cétacés.

Haut de page